loader image

Le virtuel en Tunisie

Le virtuel en Tunisie

Comment faire face à une crise hors normes ?

   De nos jours, au-delà de la dimension sanitaire et le nombre de pertes en vies humaines en Tunisie, la gravité de la pandémie du Covid-19 doit se mesurer aussi à ses conséquences qui impactent tout domaine existant. Le caractère exceptionnel de cette crise, justifie la mise en œuvre de stratégies et de mécanismes de solidarité au sein de notre entité. Dans ce contexte, le network « Junior Entrepreneurs » est appelé à agir sur plusieurs fronts.

Quel impact sur le network « Junior Entrepreneurs »?

   Nous ne sommes pas épargnés de l’impact crucial qu’a ce virus sur tous les composantes de l’écosystème tunisien, par conséquent, on doit s’organiser de manière à maintenir notre activité pendant ce mandat pour assurer notre continuité et pérennité. Depuis le début du mandat, nos stratégies étaient fixées sur 3 volets d’où chaque stratégie a 3 aspects : présentiel, hybride et en ligne (à distance).

En outre, nous avons eu la chance de réussir notre événement « JET Boot Camp » qui était destiné aux Junior Créations, un événement phare dans la phase d’encadrement et d’accompagnement. Au cours de cet événement, toutes les mesures de prévention contre le virus étaient existantes d’où la mise en place des mesures d’hygiène nécessaires.

De sa part, l’activité ultime de la JET est de maintenir une relation de confiance et d’engagement les JE et les JC et de proposer différents outils visant à assurer une communication réussie avec ces derniers grâce à la numérisation des échanges et l’automatisation de différents processus surtout pour une bonne maîtrise des prochains événements, réunions, assemblées générales et autres.

   En cette période de crise très particulière, il faut savoir se montrer inspirant pour se démarquer et accompagner les autres structures. En ce sens, la JET a entamé ses activités à partir du début du mois d’octobre en ligne d’une façon normale ou partielle, avec son bureau étendu et avec les JEs et JCs d’où la mise en place d’une s situation pratique sous forme d’ateliers afin de diffuser des bonnes pratiques business dans un cadre propice aux échanges.

Peut-on parler d’opportunité ?

   La confédération était obligée de définir de nouvelles stratégies, à revoir nos priorités, à réétudier nos recrutements des OCs et l’organisation des ressources humaines pendant les événements à venir, à fonctionner selon l’évolution de notre trésorerie et de l’impact direct du Covid-19 sur nos forces d’évolution. Ce contexte devra donner aussi une opportunité à de nombreuses Junior Entreprises Tunisiennes de mettre en place des stratégies efficaces pour restructurer leurs objectifs et visions.

 Jusqu’à quand peut-on continuer ?

   Après la crise pandémique, il y aura aussi des pertes indirectes, une deuxième vague voire une troisième vague en fonction du cumul de dégradation des enjeux sanitaires. Suite à cette situation en tant que network solidaire, on doit poursuivre notre travail malgré les obstacles avec toute prévention contre cette pandémie. La force du mouvement des Junior-Entreprises reste son engagement et son implication pour participer aux transformations de la société.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *